Comment fonctionne le cerveau humain ?


International /

Le cerveau est un organe très important dans le corps humain. En fait, c’est lui qui transmet tous les ordres à notre moelle épinière qui les exécute. Mais ce n’est pas tout, c’est un organe qui est également à l’origine de beaucoup d’autres phénomènes.

Le cerveau, c’est quoi concrètement ?

Le cerveau est une entité du corps humain qui est très protégé. Il faut par exemple connaitre ces notions pour réussir l’éducation de vos enfants. Si vous allez sur le site, vous comprendrez mieux comment réussir l’éducation de vos enfants rien qu’en analysant leurs réactions, faits et gestes. En fait, c’est un organe qui est à l’écart de ces congénères. Ce qui fait, que les substances qui accèdent au cerveau sont particulièrement sélectionnées.

Le cerveau est composé d’un nombre impressionnant de cellules, ces dernières sont appelées les neurones. C’est grâce à ces neurones que le cerveau transmet des informations au corps tout entier. Ceci est possible car les neurones sont très sensibles et arrivent à détecter les petites impulsions électriques qu’elles renvoient aux autres cellules.

Le neurone est également une cellule, mais elle a la particularité de disposer de dendrites. Ce sont des sortes de fils qui débordent du neurone et qui servent au passage de l’information.

De quelle manière le cerveau donne des instructions aux autres cellules du corps ?

Et bien, le cerveau transmet les informations en se servant des neurones. Ces dernières vont se servir des axones qui sont des terminaux comme les dendrites pour acheminer le message d’un neurone à un autre.

La plupart du temps, le cerveau demande à une certaine partie du corps de sécréter des substances chimiques qui entrainent une série d’actions. Ainsi, par exemple, lorsque nous sommes heureux, le cerveau secrète des molécules comme la dopamine qui donne une sensation de bonheur.

 

De la même manière, lorsque nous sommes angoissés ou lorsque nous avons peur, le cerveau va secréter d’autres substances. Ceci permet à notre organisme d’être très alerte pour fuir en cas de danger par exemple.